photo François Berdoll

VERSAILLES

  L'orgue de Jean-Claude QUINT

 

orgue de 9 jeux

dont toute la tuyauterie est en bois

La raison de cette conception originale tente de répondre à la constatation suivante :

La littérature pour orgue nécessite le plus souvent des instruments importants sonnant dans des édifices spacieux pourvus d'un minimum d'acoustique. La transposition consistant à jouer cette même littérature sur un petit instrument dans une pièce de petite dimension fonctionne rarement : les jeux brillants sont trop forts, à moins qu'ils ne soient châtrés ; impossibilité de jeux graves de par l'encombrement des tuyaux, etc...

Nous tentons de contourner cette difficulté par un instrument conçu d'abord pour un salon, avec des jeux et des timbres adaptés à ce petit local. Les tuyaux de bois semblent être une réponse ; l'expérience de l'orgue de Honfleur (ND de Grâce) nous a montré qu'une doublette entièrement construite en bois peut produire un son épanoui, sans aucune agressivité, et avec peu de volume sonore.


Composition

Grand-Orgue Positif Résonnance Pédale
Montre 8'
Prestant 4'
Plein-Jeu 3r
Bourdon 8'
Flûte à cheminée 4'
Doublette 2'
Flûte à cheminée 8'
Régale 8'  
          
Soubasse 16'

Tirasses GO, POS, RES
Accouplements POS/GO, RES/GO,RES/POS
Tremblant

Extrait sonore : MP3 (586Ko)  (0mn 49s)
JS. Bach : Wer nurden lieber Gott lässt walten
à l'orgue : Jean-François FREMONT
 
 
Extrait sonore : MP3 (588Ko)  (0mn 50s)
D. Buxtehude : Ach Herr, mich armen Sünden
à l'orgue : Jean-François FREMONT
 
 
Extrait sonore : MP3 (449Ko)  (0mn 38s)
N. Bruhns : Preludium en mi mineur
à l'orgue : Jean-François FREMONT
 
 

Discographie

Disque TAMOS 
Un orgue à la maison
Sweelinck - Frescobaldi - buxtehude - Bach - Bruhns - Mendelssohn - Brahms - Alain - Delplace
à l'orgue : Jean-François FREMONT